RETOUR

Optimisation de l'impact environnemental de nos processOPTIMISATION DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DE NOS PROCESS

Produire en maîtrisant les consommations d’énergie, d’eau, de matières premières, avec moins d’émissions de CO2 et de déchets est l’ambition commune à chacun de nos sites. Elément clé de notre compétitivité, la réduction tangible de notre impact environnemental est au rendez-vous en 2018. Avec des ambitions claires à l’horizon 2022 pour rester exemplaire.

Mers-les-Bains


- 4,722 t

émissions de CO2 en 2018


85,9%

déchets valorisés en 2018


- 20%

consommation d’eau en 2018

L’ÉNERGIE

Nous avons continué en 2018 la modernisation de nos fours. Un four de dernière génération a démarré en Espagne en octobre 2018 et affiche une réduction des consommations de gaz de l’ordre de 10 % par an. Et cet été 2019, nous allons moderniser profondément notre four américain. Nous poursuivons donc le renouvellement de notre outil de production et nous nous engageons à terme à diminuer notre consommation énergétique globale tout en augmentant notre capacité de production. Nous avons, par ailleurs, lancé le projet de certification ISO 50001 (référentiel de management de l’énergie) sur tous nos sites d’ici 2020. D’ores et déjà notre plus grande usine verrière à Mers-les- Bains est certifiée.

LES ÉMISSIONS DE CO2

Entre 2017 et 2018, ces émissions ont diminué de 1,96 % : soit plus de 4 722 tonnes de CO2 qui n’ont pas été rejetées dans l’atmosphère. L’exploitation de notre plus gros four reconstruit dans notre usine de Mers-les-Bains en 2017 y a largement contribué en nous permettant de substituer le fioul par le gaz, beaucoup moins émissif. Au global, notre consommation de fioul pour le groupe a été réduite de plus de 75 % par tonne de verre tirée entre 2017 et 2018. Notre objectif d’ici 2022 est de réduire nos émissions de CO2 à 0,9 tonne par tonne de verre tirée, soit - 25 % par rapport à 2016.

LES DÉCHETS

L’objectif est la valorisation de 97 % de nos déchets d’ici 2022. C’est en se focalisant sur la cartographie de nos déchets que nous continuerons à les réduire et à les valoriser davantage. Ainsi, nos sites de Verescence Orne et Verescence Somme sont parvenus ensemble à réduire de 40 % le poids de leurs boues de laquage en mettant en oeuvre un processus de pressage permettant de récupérer des eaux résiduaires pour les réutiliser dans le process de production. En 2018, le groupe Verescence a amélioré son pourcentage de déchets revalorisés de + 2 %, soit au total 85,9 % de déchets valorisés.

L’EAU

Il s’agit d’optimiser le circuit de l’eau, de retraiter au maximum les eaux usées et de diminuer notre consommation. Chaque site est autonome pour réaliser chaque mois un bilan de consommation exhaustif de son eau en détaillant les quantités d’eau prélevées, recyclées à usage industriel et rejetées. Ces collectes de données permettent de diagnostiquer notre performance en matière de consommation. C’est ainsi qu’en 2018, le site de La Granja a diminué de 20 % sa consommation en eau en optimisant les règles de remplissage de son bassin de rétention et en éliminant toute consommation inutile. Ce site verrier consomme actuellement moins d’1,7 m3 d’eau par tonne de verre tiré : c’est la meilleure performance constatée dans le groupe Verescence. Beaucoup de projets sont en cours : convertir Mers-les-Bains en usine dite « sèche », par la captation des eaux de pluie et le traitement des eaux usées. En 2018, le groupe est parvenu à réduire sa consommation d’eau de 20 % en passant de 4 m3 d’eau par tonne de verre tiré à 3,2 m3. Notre objectif global pour 2022 : 2,5 m3 d’eau consommée par tonne de verre tirée, soit - 55 % par rapport à 2016.

LES SOLVANTS (COMPOSÉS ORGANIQUES VOLATILES)

Verescence a été précurseur il y a 10 ans sur le développement des laques dites « hydrosolubles ». Notre volonté est à présent de supprimer l’usage de laques solvantées d’ici 2019. Pour cela, nous sensibilisons nos clients et proposons des solutions alternatives. Après l’Espagne et les USA, notre site de Verescence Orne a supprimé totalement l’emploi de laques solvantées.

Chargement